Sunday, 5 January 2014

Winter Wonderland

  

    I'm back in a gray, almost ghostly town that snow sometimes cloaks in white. It's a white clothing that heals, comforts and makes landscapes brighter. And here I am, at home on the holidays. There was a time when I used to call it “my place”. That town that watched me grow up and escape. La Chaux-de-Fonds, 1000 meters of altitude in the chilling cold of the Swiss Mountains, only 15 minutes from the French border. Empty streets and icy pavements beckon me back to my childhood…
    I’ve just spent two weeks in this cold, meeting with my people, going to family dinners, enjoying the snow that I haven’t seen for so long, rediscovering all the places I used to like so much. It's my first Christmas with my family in two years. It is nice, yet it seems strange. Everything changes. I’ve learned that going away also means saying goodbye to the past. That even though you tell yourself everything will remain the same until you return, you will never find them the same as when you left. So you choose to enjoy the present, to live today as if it was your last day and to enjoy every snowflake. Now, you tell yourself it’s time to move on, but without forgetting what made you.

     Thanks, little Switzerland, my country, the one I know and understand like no other…




  






Une ville grise, presque fantomatique en hiver, que parfois la neige vient habiller de blanc, d’un blanc qui guérit, apaise et illumine les paysages. Et voilà, je suis en vacances à la maison. A cet endroit que j’avais l’habitude d’appeler "chez moi". Cette ville qui m’a vue grandir et m’enfuir. La Chaux-de-Fonds, 1000 mètres d’altitude dans la fraîcheur des montagnes suisses, 15 minutes de la frontière française. Des rues désertes et des trottoirs glacés. Mon enfance...
Retour à la source. Je viens de passer deux semaines de froid, de retrouvailles, de fêtes de famille, de neige que je n’avais pas vue depuis si longtemps, de redécouverte de tous ces endroits que j’aimais tant. Mon premier Noël en famille depuis deux ans. Ça fait du bien. Ça fait bizarre. Tout change. J’ai appris que partir c’était enterrer le passé. Que même si on pense que tout sera comme avant en rentrant, on ne retrouve jamais exactement ce qu’on a laissé derrière. Alors on apprend à profiter du présent et à vivre aujourd’hui comme si c’était notre dernier jour, à savourer chaque flocon. Il est temps d’avancer, mais toujours sans oublier ce qui nous a forgé.

Merci petite Suisse, mon pays, celui que je connais et comprends comme nul autre...

    Una ciudad gris, casi fantasmal en invierno, que a veces la nieve viste de blanco, un blanco que cura, tranquiliza e ilumina el paisaje. Y aquí estoy, de vacaciones en casa. En este sitio que solía llamar “mi casa”. Esta ciudad que me ha visto crecer y huir. La Chaux-de-Fonds, 1000 metros de altitud en la frescura de las montañas suizas, a 15 minutos de la frontera francesa. Calles desiertas y aceras heladas. Mi infancia.
Regreso allí donde todo empezó. Acabo de pasar de frío, de reencuentros, de fiestas de familia, de nieve que no había visto desde hace tanto tiempo, de redescubrir de todos estos sitios que tanto me gustaban. Mi primera Navidad en familia en dos años. Es agradable. Es curioso. Todo cambia. He aprendido que irse significa enterrar el pasado. Que aunque creamos que todo será como antes cuando regresemos, nunca volveremos a encontrar las cosas tal y cual las hemos dejado. Entonces aprendemos a disfrutar del momento, a vivir hoy como si fuera el último día, a disfrutar de cada copo de nieve. Ahora toca avanzar, eso sin olvidar lo que nos ha creado. 

Gracias pequeña Suiza, mi país, el que conozco y entiendo como ningún otro…

4 comments:

  1. Tes photos sont très belles et ton message très beau et un peu mélancolique... Lorsque je suis partie de chez moi, dans les Cévennes, en France, j'ai mis vraiment très longtemps à me sentir chez moi à nouveau, cela a pris presque 20 ans. J'ai vécu à Londres et à Melbourne, voyagé dans le monde entier, et puis j'ai trouvé l'amour et fondé une famille, et c'est là que j'ai enfin senti que j'étais chez moi. "Home is where the heart is"...
    J'éprouvais également un sentiment de vide à Noël, et un jour j'ai vu le film La Bûche, avec Charlotte Gainsbourg, dans lequel elle dit que Noël, c'est vraiment bien quand on est enfant, et quand on a des enfants, et qu'entre les deux, c'est parfois bizarre et souvent un peu triste... Et j'avoue que c'est également vrai. J'ai retrouvé la magie de Noël avec mes filles de 4 ans, c'est devenu une fête vraiment belle et très gaie grâce à elles.
    Mafalda ❤
    www.mafaldadotzero.blogspot.fr

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci pour ton joli commentaire, c'est très agréable de voir que quelqu'un comprend si parfaitement ce que je ressens! Tes mots expriment exactement ce que j'ai pensé pendant toute cette période. Un grand merci pour ton passage et bonne continuation pour ton blog! :)

      Delete
  2. Wow I´m so jealous! :) There was no snow in my part of Germany yet.
    I´m very sad about this fact! I love snow and I´m looking forward to winter wonderland here too.
    Hopefully it´ll snow soon :)

    www.cashmerebow.blogspot.de

    ReplyDelete
  3. Beautiful photos of Switzerland.... Wish I was there!
    Thank you so much for your visit on my blog xx

    http://helentsokana.blogspot.co.uk

    ReplyDelete

Thanks for your comments! Have a great day and see you soon :D

Merci pour vos commentaires! Bonne journée et à bientôt :D

Gracias por vuestros comentarios! Que tengáis un buen día y hasta pronto :D